Installé en moins de quinze minutes, l’atelier de portrait met en œuvre une toile de fond exclusive, une boite à lumière de grand diamètre et un instrument de captation photographique hors du commun : le Soufflet à Pixels.
A la fois prototype et résultat d’une hybridation, il s’agissait de l’ébénisterie d’un accordéon diatonique dont les musiques et les claviers avaient été démontés pour faire place aux nouvelles technologies offrant ainsi un deuxième souffle à l’instrument.
C'est une version 2.0 du Soufflet à Pixels, fabriquée en Limousin par la Manufacture d'Accordéons Maugein, qui est désormais mise en oeuvre.